TÉLÉCHARGER ALBUM KACEM WAPALEK GRATUIT

Out of these cookies, the cookies that are categorized as necessary are stored on your browser as they are essential for the working of basic functionalities of the website. We also use third-party cookies that help us analyze and understand how you use this website. These cookies will be stored in your browser only with your consent. You also have the option to opt-out of these cookies.

Nom:album kacem wapalek
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:30.37 MBytes



Le rappeur lyonnais aux rimes aiguisées était en concert samedi au Ferrailleur. Venu présenter son premier album "Je vous salis ma rue", Kacem Wapalek en a profité pour nous sortir quelques pensées de sous son chapeau. Antoine Lahier : Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots? Je m'appelle Kacem Wapalek. Je suis quelqu'un qui écrit, qui chante, qui fait aussi des sons maintenant.

Je fais aussi partie de plusieurs collectifs notamment l'Animalerie à Lyon, qui est ma ville d'origine. Sinon le meilleur moyen de savoir ce que je fais c'est d'aller googliser "Kacem Wapalek". Vous tomberez sur des heures et des heures d'albums instrumentaux, d'albums gratuits, de vidéos gratuites. Et je suis quelqu'un qui parle très peu, comme tu peux le constater. D'excellents retours. De toutes façons c'est toujours bon un retour, même négatif, même de savoir ce qui a moins plu aux gens moi ça m'intéresse.

Sinon de super bons retours que ce soit de gens qui ne me connaissaient pas, des professionnels ou du public. Il y avait beaucoup d'attente sur cet album. Le principal reproche c'est que j'ai mis mes premiers morceaux sur mon premier album mais bon en même temps j'allais pas les mettre sur le huitième.

Y a pas tout mes morceaux, parce que je ne pouvais pas mettre tout l'univers dans un premier album. Et puis je n'avais pas envie de bâcler certains morceaux.

Après c'est des versions différentes de celles que les gens pouvaient connaître. Bien souvent les gens appelaient ça "les originales", en me disant "je préférais l'original" alors que ce n'est pas l'original qu'ils connaissent. Donc moi ça me fait marrer des fois. Je n'avais pas ce recul là parce que ce que les appelle "l'originale" c'est la leure d'originale, c'est celle que eux ont connu.

Pour moi c'était déjà des remix ces versions là. Mais sinon des super bons retours. L'album s'est super bien classé en nombre de ventes alors que je n'ai ni clip, ni promo, ni rien.

Est-ce que justement tu t'attendais à autant d'engouement et à un si bon classement 4e sur iTunes en termes de ventes avec un album autoproduit? Pas du tout! Tellement pas qu'on s'est retrouvé en rupture de stock en même pas deux semaines. Là c'est en réimpression et réacheminement. Je ne m'attendais pas à un tel retour, vraiment pas, non. Mais c'est super positif. Surtout que ça devait juste être un petit maxi dix titres, qui s'est vite transformé en album parce que je savais déjà que dix titres c'était pas assez.

Quitte à imprimer une galette je voulais en mettre le plus possible mais sans non plus les bâcler. Y a certains morceaux qui méritaient plus de temps et donc qui pouvaient pas apparaître sur ce premier album si je voulais qu'il sorte en temps voulu.

Le principal reproche qui est fait sur ton album porte sur le fait que tu as repris beaucoup de tes anciens morceaux ou freestyles Je ne les ai pas repris dans le sens où ils étaient nul part! Tu les as transformés.

Pourquoi ce choix? C'est des morceaux qui te tenaient à coeur? Non, les morceaux qui me tiennent le plus à coeur c'est toujours les derniers que j'ai écris. Tout simplement parce qu'ils sont plus en adéquation avec ce que je vis en ce moment. Y a les derniers trucs que j'ai appris en termes technique ou autre. Ou parce que musicalement ils sont plus en accord avec ce que je vis ou ce que je ressens.

Donc c'est toujours mes derniers morceaux mes préférés du moment parce que ça bouge tout le temps. Mais nan c'est pas un choix par rapport à ça. Je n'ai pas fait une étude de marché en demandant aux gens "quel est votre morceau préféré".

Parce que ça pour moi ce n'est pas de l'art. C'est à moi de donner, je suis pas là pour répondre à des études de marché ou des référendums. Je ne suis pas un homme politique qui veut qu'on vote pour lui. Comment t'as fais du coup pour sélectionner les morceaux que tu as repris?

C'est très réfléchi, y a une ligne directrice. Je voulais que chaque morceau puisse s'écouter individuellement mais qu'on puisse écouter le tout à la suite et y voir des passerelles d'un morceau à un autre. C'est pour ça que j'ai choisi ses sons là et pas d'autres. Mais bon j'ai aussi fait avec les ingrédients que j'avais. Je n'allais pas m'inventer du caviar dans mon frigo. J'ai fais ma cuisine avec les ingrédients et les instruments que j'avais sous la main pour la simple et bonne raison que je voulais que l'album sorte cette année.

Si j'avais du attendre toutes les prods idéales et tout, il serait jamais sorti cet album. Et moi j'avais besoin de mettre le pied à l'étriller. Et cet album m'a juste donner envie d'en faire plein d'autre en fait. Les gens s'attendaient à peut-être un peu plus de featuring avec les membres de l'Animalerie. Pourquoi ce n'est pas le cas?

Tu sais, les gens s'attendaient à tellement de chose que j'aurai pas pu tout mettre sinon ça aurait pas été un double-album mais un double-double album! Et puis de toute façon je sais que ça viendra. Il y aussi des raisons indépendantes de ma volonté. Y a plein de gens que j'aurai aimé inviter mais ce n'était pas possible pour eux aussi. Il y a une question de disponibilité de tout un chacun.

Les gens ont aussi des actus pendant que tu prépares ton truc ou alors ils sont en tournée ou à l'autre bout du monde. Ou la vraie vie tout simplement : y a des gens qui se marient, qu'on des enfants.

En plus pour moi à la base ça devait être qu'un dix titres pour préparer mon premier album. Et j'ai déjà rajouté le plus que je pouvais en un temps très restreint et des moyens que les gens n'imaginent même pas, très restreints aussi. C'est de la formule 1 la musique tu sais. Moi je suis un particulier à la base. Là je suis en train de monter ma structure mais je suis le premier impressionné d'avoir réussi à faire cet album, à le finir. Tu peux nous parler de ton beatmaker?

Sur cet album il y en a plusieurs. Mais y a pas de prod de moi dessus parce que je ne voulais pas que ce soit un album fabriqué en circuit fermé dans ma chambre.

Ce n'est pas non plus un album du ghetto, par les mecs du ghetto, pour les mecs du ghetto, dans le ghetto, en circuit fermé, qui s'autosucent. J'avais envie d'ouverture donc c'est pour ça que les beatmakers sont nombreux.

Dans un des tes freestyles tu dis "assumes toi : dis mon rap, ma vision, ma définition", mais toi c'est quoi ta définition du rap? Chacun de mes morceaux est une partie d'une même définition. Pour moi, le rap c'est un mouvement. Tu peux le prendre en photo à des moments mais ce que tu vois c'est le passé, il a déjà changé le temps que tu en parles. Et je souhaite que ça reste un mouvement et pas en conservatoire dans du formol, empaillé.

Je préfère un renard vivant qu'un renard empaillé moi tu vois. Même si le renard empaillé il sent moins, y a pas besoin de le sortir faire chier et tout. C'est sûr le vivant il sent le terrier, il bouge, il aboi, mais il est vivant et il bouge, il fait des enfants et ses enfants font des enfants, Pour moi le rap c'est comme un baobab. Et t'as pleins de connards qui voudraient scier toutes les branches sauf la leur.

Ils défendent que leur putain de fruit mais c'est débile. Dans ce même freestyle t'as une autre parole: "on est trop peu en amont, mais beaucoup en aval". Est-ce que tu penses que c'est ça le Que c'est sale? Oui c'est sale rire. Que c'est ça le hip-hop en France en ce moment? Nan y a du sale, y a du moins sale. Je ne veux pas stigmatiser ou ghettoiser le rap. Dans l'éléctro c'est pareil. Bah dans le rap c'est pareil. Il n'y a pas plus de saloperies en rap qu'en électro-pouet-pouet ou en rock bidon où le mec il masque ça en chantant en anglais alors qu'il a un accent à coucher dehors.

C'est pas plus le rap que les autres. Même en jazz y a de la grosse merde.

TÉLÉCHARGER POKEMON GEMME 3.5

KACEM WAPALEK – Je vous salis ma rue

.

TÉLÉCHARGER HAKIM KALAM BI KALAM

Kacem Wapalek

.

Similaire