TÉLÉCHARGER RAVE 3 IBIZA EJAY

MP3 Mix Une façon simple et peu onéreuse de s'entrainer à mixer avant d'acheter des vrais platines par exemple consiste à utilliser des logiciels. Avouez que ça fait baver tout de même Le programme est simple : deux players, un mixer et vous voilà partis!!! Vous pouvez bien sur ajuster tout ce qui est pitch, volume, cue, enregistrer des samples et des boucles, etc

Nom:rave 3 ibiza ejay
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:42.66 MBytes



Une appellation non contrôlée qui recouvre des genres aussi divers que la House, la techno, l'ambient, la dance, le hip hop et de façon plus générale les musiques mettant à profit les boîtes à rythmes, les ordinateurs et échantillons sonores.

Poser une définition précise d'un style ayant engendré autant de rejetons relève de l'exploit. Depuis les prémisses de ce mouvement musical, tous les genres ont flirté avec ce mode de construction des rythmiques, cette façon d'assembler les sonorités et les beats en vue d'opérer le mix magique. La musique électronique sera avant tout assimilée à une pulsation, une façon d'assembler la rythmique selon un modèle irrésistible, qui va faire éclore une ambiance, une good vibration, voire une furieuse envie de danser.

L'electro est une énergie à part entière, revisitée par les vertiges des boîtes à rythmes et slaps de basse d'une intensité à en décoller les lames du parquet. C'est aussi une terre d'accueil sans limite pour les atmosphères les plus hétéroclites. Sur le tapis volant formé par les martèlements de la bass drum et les contretemps des cymbales, les violons peuvent cotoyer des rafales de synthèse, les sirènes de pompier vont entamer un ballet avec un sitar indien, la voix déformée d'une diva d'opéra va se fondre dans un magma mélodique tourbillonnant.

Telle est cette musique qui en embrasse d'autres et fait office de station d'accueil pour des astronefs partis pour l'aventure. Elle flirte avec le jazz, la soul, le rock, la world music, le rap avec un même bonheur, offrant à chacune la piste aérienne de ses combinaisons rythmiques. La House agit comme un aimant, attirant vers elles les combinatoires mélodiques et harmoniques les plus inattendues.

Et par un effet de retour, sa couleur influence désormais les autres genres. Au point où des artistes issus d'une mouvance folk, telle la suave Suzan Vega, enrobe ses guitares acoustiques de percussions que n'auraient pas renié les DJ d'Ibiza.

Ultime générosité de cette vague, elle ouvre la création musicale à une population extrêmement vaste. Virtuellement, presque n'importe qui pourrait s'essayer à développer quelques mesures de dance en combinant avec goût quelques figures rythmiques pré-programmées. Certains hits émérites de la techno sont nés d'une manipulation adroite de la TB , un séquenceur de basses synthétiques de Roland devenu mythique, et d'une boîte à rythme.

Quiconque a pu s'abandonner un jour aux délices de telles pulsations psychédéliques sait combien elles peuvent entraîner les danseurs vers un fabuleux voyage des sens, et ce, sans qu'il soit nécessaire d'absorber la moindre substance chimique. Les outils de la création Les Trackers - ici Acid Music de Sonic Foundry - sont des logiciels favorisant la création de musique House ou électronique à partir de "samples".

Depuis la fin des années 90, une nouvelle génération de logiciels est apparue afin de favoriser la création de musique House ou electronic. Ils sont communément appelés les "Trackers" - de l'anglais Track qui signifie "pistes". Ils ont pour nom Acid, eJay, Magix Music Maker, Music Generator, GrooveMaker Fonctionnant selon le principe du collage, ils offrent à tout un chacun la possibilité de construire des univers musicaux simples ou complexes, en puisant dans d'immenses réserves de samples échantillons.

Reason de Propellerhead reproduit l'environnement de travail d'un musicien avec les machines superposées qu'il utilise habituellement, sur l'écran d'un ordinateur. D'autres logiciels, tels Reason ou Storm, reproduisent sur l'ordinateur l'environnement de travail d'un musicien électronique ou d'un DJ, et favorisent la création d'ambiances sonores extrêmement raffinées.

Si l'on est musicien, la pratique de tels logiciels ouvre des horizons insoupçonnés. La combinaison de boucles rythmiques issues de la House - ou engendrées dans l'esprit de cette tendance musicale - avec des séquences instrumentales ou chants improvisés est à même de produire des morceaux d'une sublime beauté. Mais le fait incroyable, c'est qu'un simple quidam peut créer de la House ou de la techno quand bien même il ne saurait jouer d'aucun instrument et ignorerait jusqu'aux bases les plus fondamentales du solfège.

Au cours des pages qui vont suivre, nous allons vous entraîner dans cette aventure de la création de House et de musiques électroniques. Les premiers chapitres concerneront tous les publics, qu'ils soient musiciens ou non.

Puis, au fur et à mesure d'une telle progression, nous aborderons une production de plus en plus raffinée, intégrant vos propres rythmiques, vos propres échantillons, vos propres séquences instrumentales ou vocales.

Portée par des groupes tels que Human League, la nouvelle vague anglaise du début des années 80 a rapidement démodé le disco. A cette époque, le disco dominateur de la fins des années 70 a totalement disparu des ondes, comme des dance-floors, ayant brutalement subi les effets d'une lassitude terminale de la part du public.

L'arrivée de nouveaux genres musicaux, tels que la new wave portée par des groupes tels que Eurythmics ou Blondie, ou le mélange subtil de reggae et de rock opéré par Police ou d'autres explorations menées par des groupes tels que Clash, ont soudainement démodé le disco. A présent, le climat des albums de Gloria Gaynor ou Cerrone peut rebuter l'oreille, tant il apparaissait démodé et par trop prévisible. A Chicago, à la suite d'un match de base ball, une invraisemblable cérémonie s'est déroulée.

Les spectateurs ont été conviés à apporter leurs disques et à la suite de la rencontre, un gigantesque autodafé de disques 33 tours disco a été organisé!

Les albums Radio activity et Trans Europe Express de Kraftwerk ont popularisé un nouveau type de musique, utilisant librement les boucles répétitives de sonorités électroniques. La découverte des boîtes à rythmes et l'apparition des premiers séquenceurs, des machines permettant de faire répéter en boucle des suites de notes jouées sur un synthétiseur, donnaient naissance à des albums de musique dansante d'un goût nouveau. L'esprit d'un groupe allemand de la fin des années 70, Kraftwerk, avait ouvert le champ de l'expérimentation sonore sur des beats répétitifs.

Dans un club de Chicago, le Warehouse, un dénommé Frankie Knuckles, DJ de son état, opère un savant bricolage sonore, en mélangeant de belles mélodies soul avec un tapis de percussion particulier issu des premières boîtes à rythmes électroniques telles que la TR de Roland.

Ce DJ d'un nouveau genre s'inscrit dans une tendance originale, celle où le responsable de la programmation musicale d'un club s'affranchit de l'oeuvre qu'il diffuse pour le remanier à son goût.

Les aventures électroniques du groupe Kraftwerk mais aussi certaines techniques de mix mises à profit par les DJ de Jamaïque ont laissé leur trace et ce qui sort de cette nouvelle musique en est imprégné : les sonorités électroniques sont mélangées aux climats sonores qui sortent des platines, certaines parties sont diffusées à l'envers, les morceaux sont subtilement enchaînés Mieux encore, les sons de certains disques bénéficiant d'un même tempo sont habilement superposés, la batterie de l'un se mariant avec la basse de l'autre.

Le son du groupe anglais Clash se retrouve mélangé à celui du r'n'b, l'ensemble étant optimisé par les beats d'une TR et quelques effets de distorsion sonore déclenchés à bon escient. Les mixes issus du Warehouse deviennent des créations à part entière dans lesquelles le morceau original n'est plus qu'un ingrédient de base.

Les sons deviennent une matière première au service du sorcier qui manipule platines, boîtes à rythme et autres machines en vue de créer un melting pot efficace en matière de dance music. Comme de surcroit, le Warehouse se veut un lieu d'accueil pour toutes les communautés de la ville afro-américaines, hispaniques, blanches D'autres DJ de la même cité reprennent le flambeau de Frankie Knuckles et c'est ainsi que nait le courant musical que l'on connaîtra sous le nom de House.

Etant que les DJ se mettent à enregistrer ce qu'ils créent jusqu'alors de manière spontanée, il devient possible de réaliser des morceaux de manière plus construite, dans le cadre de petits studios d'enregistrements à domicile home studios.

De fil en aiguille, les DJ se mutent en producteurs. Un phénomène se développe en parallèle, qui veut que les soirées dansantes n'aient plus seulement lieu dans les clubs mais aussi dans des entrepôts en anglais : warehouse. De fait, selon les témoignages, l'appellation House aurait plusieurs origines possibles : le club Warehouse d'où opérait Frankie Knuckles, les entrepôts dans lesquels se réunissaient les clubbers et qui diffusaient ce style musical, la musique créé à la maison à l'aide de boîtes à rythme et des ordinateurs.

Trax, l'un des premiers labels de House. Pour la première fois, on voit apparaître une "musique sans musiciens", réalisée par le biais du mixages de technologies même si un grand nombre de ces productions sont réalisées avec un matériel minimal : un magnétophone multi-piste, une boîte à rythme, un synthétiseur, quelques extraits de morceaux célèbres subtilement échantillonnés et retravaillés Frankie Knuckles produit un nombre important de disques, avec une nette influence disco, mais l'audience demeure encore extrêmement marginale.

L'apparition de Trax Records est suivie par la création d'entités similaires telles que DJ International. Ce dernier label expérimente l'insertion de parties vocales, répétées à foison. C'est ainsi que le son de la House se développe et se bonifie. Au départ, la House était confinée aux clubs et aux soirées organisées dans des entrepôts. Mais bientôt, une radio de Chicago, WBMX prend le relais et certains de ses programmateurs, notamment Farley Jackmaster se prennent au jeu du mixage.

La nouvelle musique sort ainsi peu à peu de l'underground pour séduire un public encore marginal, mais qui dépasse le simple cadre des habitués des soirées dansantes. Love can't turn around de Farley Jackmaster est une reprise d'un thème de Isaac Hayes interprété de manière plaintive par Daryl Pandy sur un thème de basse électronique, avec quelques réminiscences disco.

Un autre tube énorme naît du piano martelé et des nappes de cordes qui soutiennent la voix r'n'b de Marshall Jefferson, Move your body, Incontournable des dance-floors, il connaît un tel succès qu'on le retrouve sur plusieurs albums, chez Trax Records comme DJ International.

Là encore, l'appellation est dûe à l'influence d'un club, le Paradise Garage, fondé par Larry Levan. Le style issu de New York se distingue à deux niveaux : le tempo est plus doux, les parties vocales plus importantes et posées sur des tapis de cordes harmonieuses. La forme des chansons est également plus classique couplet, refrain, pont. Frankie Knuckles lui-même ne tarde pas à quitter Chicago pour rejoindre New York, ville dont il est originaire.

Les productions qu'il va superviser alors se distinguent par des parties orchestrales raffinées. Knuckles va effectuer de nombreux remix classieux en collaboration avec un autre DJ, David Morales. Hardy se distingue par les combinaisons rythmiques complexes et inattendues qu'il aime développer. The Music Box devient le nouveau temple de la House et les DJ en herbe viennent apporter leurs créations à Ron Hardy afin qu'il leurs fassent subir l'épreuve de la réaction des danseurs.

Dès , les productions se multiplient dans la ville de Chicago. L'intrusion démarre dans la ville de Manchester au nord de l'Angleterre, avant de descendre sur Londres. Dans la capitale du Royaume Uni, un club, le Delirium commence à saupoudrer dans sa programmation des morceaux issus de Chicago.

La presse spécialisée s'enflamme pour les disques portant l'estampille de Trax ou DJ International. Devant le bon accueil que les danseurs britanniques réservent à cette musique, une tournée promotionnelle est organisée, la 86 Chicago House Party. En parallèle, un label britannique, ffrr , une filiale de London Records, sort une première compilation de titres phares de DJ International sous la supervision d'un DJ, Pete Tong.

Le premier effet d'une telle tournée apparaît dans les charts britanniques. En septembre , le single Love can't turn around de Farley Jackmaster atteint la 10ème position des charts anglais. Ce n'est qu'un début A New York comme à Chicago, la stupéfaction est de mise : une musique encore minoritaire aux USA a conquis le grand public outre Atlantique!

Le terme Jack sera désormais associé à la musique de danse. Pump up the volume, succès international de musique House. Jack your body est interprété par Jack Silk, mais avant tout soutenu par un riff de basse électronique et une imparable boîte à rythme.

Les percussions rappellent celles d'un courant en vogue vers et qui faisait la part belle aux percussions et à des sonorités latines, le Miami Sound. L'une des particularités de Jack your body est de ne comprendre que trois mots - ceux du titre - répétés comme en boucle.

En dépit d'une réalisation qui semblerait minimale aujourd'hui, ce titre a fort peu vieilli. Le producteur de Jack your body, Steve Hurley, est un DJ de la première heure, qui s'est déjà distingué par son aptitude à créer des morceaux à fort caractère commercial. Au départ, ce sont quelques radios pirates et aussi les clubs spécialisés qui ont fait la réputation de ce morceau, puis il est devenu le nouvel hymne de la House Music.

Un autre titre connaît pour sa part un succès international. La techno de Detroit C'est à peu près à la même période que la techno prend naissance à Detroit, une ville plus industrielle que Chicago à peu près à la même période. Ses racines sont similaires à celles de la House de Chicago, mais elle se distingue au niveau des sonorités. Quand bien même, la techno puise son inspiration première dans la soul, le Motown et le disco, le genre est davantage issu d'un brassage d'une culture ryhtmique hip hop dérivée du rap et de morceaux électroniques européens aux sonorités plus froides, tels ceux de Kraftwerk, Depêche Mode, New Order Derrick May, l'un des fondateurs de la musique techno.

Les trois derniers ont pour point commun d'avoir été à l'école ensemble. Ce disque fondateur va être à l'origine du courant techno et connaît un impact immédiat dans les clubs de Chicago.

Sur une basse obssessionelle, le jeune créatif a inventé une musique de transe funky, ultra-répétive et toute en couleurs synthétiques, à l'image des machines d'une ville froide par excellence. La musique de Derrick May n'en intègre pas moins quelques envolées célestes plaquées sur les beats industriels. Ce son qui captive sans que l'on puisse aisément expliquer pourquoi pourquoi évolue alors sur des titres courts.

L'un des chef-d'oeuvres de Derrick May, Strings of life, sort la même année toujours chez Transmat. Les titres de May seront abondemment "pillés" au cours des années à venir. May demeurera célèbre pour avoir prononcé cette formule "notre musique, c'est une erreur totale. C'est comme si George Clinton et de Kraftwerk s'étaient retrouvés bloqués dans un même ascenseur".

TÉLÉCHARGER TEAMVIEWER GRATUIT 01NET

Ejay Dance

Télécharger Un des logiciels classiques pour faire des mixages est, sans doute, Ejay Dance. La première version de ce logiciel remonte à et il a eu des versions même pour PlayStation 2. Ejay Dance permet de créer de la musique sans aucune complication, ce qui est la base de son succès. D'autres logiciels sont sûrement plus complets mais en aucun cas les résultats sont aussi immédiats et surprenants. Créez votre propre musique dance sur Windows Si vous aimez créer de la musique dance il n'y a rien comme commencer à la maison, petit à petit, pour les trucs des professionnels car, après tout, ils utilisent des logiciels très ressemblants. Ejay Dance est une application avec une interface très simple, intuitive et d'apprentissage minimum. Avec ce logiciel, vous pouvez créer votre style avec les 48 pistes virtuelles ou des plus de échantillons à disposition des utilisateurs.

TÉLÉCHARGER FICHIER CRX

Mix Rave eJay Ibiza - Distorshen by Kitaschneider.

.

TÉLÉCHARGER SERIE NOIRE CORNEAU

Télécharger eJay Sound Selection 3

.

Similaire